Sémiotique appliquée

En 1978, je suis devenu le plus jeune docteur d’État en France pour avoir soutenu une thèse de 666 pages appelée SÉMIOPRAXIE DE L’HYPERSIGNE.

Les professeurs qui constituaient mon jury ont tout tenté pour que je ne puisse pas soutenir ma thèse. Ils m’ont même fait promettre de ne jamais enseigner puis m’ont décrété docteur en se pinçant le nez.

Puis j’ai enseigné toute ma vie …

Mais pour gagner ma vie j’ai dû travailler dans le domaine où la Sémiopraxie (sémiotique appliquée) aurait une utilité : le marketing.

Pour convaincre les gens de marketing, mais aussi les créatifs prêts à en découdre avec un binoclard intello, j’ai travaillé à construire une boîte à outils simple, claire et efficace.

Cette boîte à outil m’a servi pendant des années, d’abord sur des études réalisées en France, puis, plus tard, pendant des années dans de nombreux projets internationaux pour mieux comprendre les systèmes de signes opérant à l’intérieur de diverses cultures.

Ces outils sont présentés dans un document publié il y a 25 ans. L’exposé a un peu pris la poussière, mais il peut toujours servir …

À propos, l’hypersigne, c’est un signe dont le signifiant et le signifié peuvent varier indépendamment l’un de l’autre et à grande vitesse …

Résumé

Un curriculum vitae se rédige en commençant par ce qui est le plus récent, en présentant ses derniers exploits. Mais moi, je préfère commencer par le début parce que ma carrière est une initiation qui s’est faite sur un demi-siècle. Pourquoi s’en priver !

1963 – 65

Je passe mon Certificat d’Études et mon BEPC. Je trouve que c’est très drôle de passer des examens, même quand ils ne servent à rien.

Je découvre qu’on peut obtenir des diplômes sans trop d’effort.

1969

Je passe mon Bac. Je l’obtiens avec mention parce que ma dissertation déconcerte. Mes références littéraires sont hors norme, hors programme. 

Je découvre qu’il est bon de ne pas penser comme les autres.

1970 – 78

Je travaille dans diverses entreprises. On me paye mal, mais j’apprends à négocier, à convaincre, à organiser. On me propose des « situations », mais je veux aller plus loin.

J’accompagne mon ami Ernest Dupuy qui organise des stages de Dynamique du Dialogue. Obligé d’observer en silence, j’apprends à comprendre le monde qui se cache derrière les mots.

Je découvre les mystères de l’entreprise et qu’il est bon d’être son propre patron.

1978

Je soutiens ma thèse de Doctorat d’Etat. Mon Directeur de thèse s’était fait tirer l’oreille, je n’étais même pas agrégé. Ma thèse est une analyse sémiologique des mécanismes de la publicité et de la communication de masse. Ça ne plait pas aux profs, mais cela les fascine. Je deviens, à 26 ans, le plus jeune docteur d’état de France.

Je découvre que l’on peut faire des choses que tout le monde, par conformisme,  dit impossibles. 

1978 – 85

Je suis chargé d’études, puis directeur d’études dans un institut d’études qualitatives spécialisé dans l’industrie pharmaceutique. Je développe l’analyse sémiologique de la communication (le Semiotest). Je travaille à l’analyse du langage par ordinateur (lexicométrie).

J’étudie la systémique et les théories de la psychologie de la communication de Palo Alto.

Avec un ami, je réalise une étude sémiologique des mécanismes d’un nouveau phénomène : la série télévisée. Dallas n’a plus de mystère pour moi !

Je découvre les implications croisées des sciences du langage, de la technologie et de la communication.

1985 – 2002

Je prends la tête d’une petite société d’études, Trilogy. Je la fais grandir en lui ouvrant des perspectives internationales. Je multiplie les conférences internationales. Trilogy intègre un groupe de sociétés européennes (Qualis International). Je mène, dans ce groupe, de nombreux projets d’innovation au sein de grandes entreprises (Unilever, PSA, Nestlé, Mars). J’interviens dans plusieurs écoles de marketing et même à l’École Polytechnique …

Je forme de nombreux étudiants d’écoles de commerce en leur confiant des missions insolites et provocantes (Y a t’il un remède au marketing, l’homme est-il beau, l’art de planter un budget …). Je leur explique qu’ils entrent chez moi comme des photocopies et qu’ils en sortiront comme des originaux.

Je découvre les arcanes de l’anthropologie interculturelle.

1995 – 96

Je pars par deux fois adopter mes filles au Vietnam.

Je découvre le Vietnam …

1995 – 2015

Je développe de manière indépendante de nouvelles approches des études. L’ethnologie filmée où le comportement réel permet de dépasser le langage et les biais du discours d’opinion. Je développe également des méthodes d’optimisation de concepts innovants.

Je découvre que les études de marché sont des obstacles objectifs à l’innovation en ce qu’elles explorent des attentes qui n’existent pas, se concentrent sur des consensus en excluant l’exception, se comparent à la concurrence au lieu de s’en détacher.

Plusieurs articles de ce site sont le fruit de mes réflexios et expériences de cette époque en particulier CHAOS et INNOVATION et DIE EUROPEAN VIA DE VIVRE qui ont fait l’objet de conférences internationales.

Depuis 2012

J’écris des romans, je fais des photos, je crée des images, je voyage.

Je découvre que la retraite est un recommencement.

Il m’arrive toujours, avec grand intérêt, d’intervenir dans des phases de réflexion, d’analyse et de conseil pour le développement d’innovations, d’optimisation de positionnement, d’interprétation des données des études de marché.

Près d’un demi-siècle d’expérience dans le marketing, la communication, l’innovation et les sciences du langage est un atout décisif pour identifier les solutions optimales.